bannière

L'ostéopathie


Les principes


L'ostéopathie peut être considérée comme l'art de soigner par la main.

Il s'agit d'une méthode de soin qui traite les pertes de mobilités pouvant affecter l'ensemble des structures du corps humain.

Cette discipline se base sur différents principes :

  • La main pour soin
  • Sans interposer d'autre élément entre le thérapeute et le patient, les mains de l'ostéopathe vont chercher, trouver et réharmoniser l'ensemble des structures perturbées dans leur mobilité. L'ostéopathie répond à une demande de plus en plus importante de la part notre société : celle de se soigner naturellement quand cela est possible.

  • La prise en compte de la personne dans sa globalité
  • Notre corps est un tout. Ainsi, toute perte de mobilité des articulations, muscles, ligaments ou des viscères peut se répercuter à distance et perturber l'ensemble du corps. Ceci peut provoquer à terme un déséquilibre de l'état de santé.

    « Le cœur du mal peut être loin de son effet. »
    (Andrew Taylor Still, fondateur de l'ostéopathie)

  • Le principe d'auto équilibre
  • Notre organisme possède ses propres moyens de défense et la capacité de se soigner. Partant de ce principe, l'ostéopathie n'est alors qu'une aide extérieure afin que le corps puisse réunir les forces nécessaires pour se maintenir dans un état sain. Une hygiène de vie adaptée est également essentielle afin d'aider ces moyens de défenses naturelles.

    « Tous les remèdes nécessaires à la santé existent dans le corps humain. »
    (Andrew Taylor Still)

L’ostéopathie connaît néanmoins ses limites et ne prétend pas tout soigner...

Un ostéopathe ne pourra jamais guérir un cancer, une fracture, des pathologies lourdes ou infectieuses. Cependant nous pouvons toujours intervenir en complément de la médecine classique pour aider le corps à guérir ou à supporter des traitements lourds.

Version courte :


Version longue :

De ses origines à aujourd’hui


L'ostéopathie est née dans la seconde moitié du 19e siècle aux Etats Unis. A cette époque, un médecin américain peu convaincu de l'efficacité de la médecine moderne, décide de se consacrer à la recherche d'une nouvelle méthode de guérison. C’est en 1874 qu’Andrew Taylor Still donne naissance à ce concept thérapeutique.

En France, la profession d’ostéopathe est reconnue depuis 2002, grâce à la loi Kouchner, relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé.

En 2007, les décrets d’application publiés définissent les conditions de formations des professionnels ainsi que les conditions d’agréments pour les écoles d’ostéopathie.

En France, on recensait en juillet 2013 plus de 20 000 ostéopathes (données du Registre des Ostéopathes de France). Ce nombre ne cesse d’augmenter : la France est le pays qui compte le plus grand nombre de formations pour ce métier au monde. Cela pose néanmoins le problème d'inégalités entre les différentes formations délivrées.



Florence Le Mer © 2014-2017, tous droits réservés