bannière

La consultation


Le déroulement


Une première séance dure en moyenne entre 45 et 60min. La consultation se déroule en trois parties :

  • L'anamnèse
  • La séance commence par une prise de contact et des questions détaillées afin de connaitre le motif de consultation et les antécédents du patient.

  • L'examen clinique
  • La consultation se poursuit par un examen clinique rigoureux afin de comprendre comment s'organise l'ensemble du corps de la personne. Pour cela le praticien examine le patient en sous-vêtements à la fois debout, assis et allongé. Les mains du thérapeute analysent les mouvements des articulations et la souplesse des tissus afin de percevoir les tensions et les déséquilibres.

  • Le traitement
  • Différentes méthodes sont utilisées afin de permettre au corps de retrouver un équilibre global. Suivant le problème rencontré, l'ostéopathe peut travailler en utilisant différents types de techniques. On entend souvent dire que l’ostéopathe fait craquer les articulations. Il faut savoir que ces techniques ne représentent qu’une partie de celles utilisées en ostéopathie.
    L’objectif de la première partie de la séance est de déterminer la manière de travail la plus appropriée pour chaque patient. L’ostéopathe doit savoir avant tout s’adapter à chaque personne ce qui permet de soigner dans une même journée nourrissons, enfants, femmes enceintes, personnes très âgées...

Les techniques utilisées


Tout l’art du thérapeute consiste à choisir la correction la plus adaptée au problème et au patient.

  • Les techniques articulaires
  • L’ostéopathe peut pratiquer des manipulations qui font éventuellement « craquer », il s’agit alors de mouvements rapides de très petite amplitude. Ces manipulations ne sont pas violentes et les ostéopathes ne forcent jamais le corps au-delà de ses limites physiologiques. Ces manipulations rapides appelées « thrust » permettent de retrouver une bonne mobilité articulaire et un relâchement musculaire.

  • Des techniques plus en douceur
  • L’ostéopathe peut travailler à l’aide de mouvements plus lents et de grandes amplitudes ou encore en réalisant des mobilisations quasiment imperceptibles, les techniques se font alors plus en douceur.

    Il peut aussi travailler sur les fascias, il s’agit d’enveloppes très superficielles du corps. L’ostéopathe peut également réaliser des points d’inhibition, faire participer le patient à l’aide de contractions et de relâchements musculaires. Le patient aide parfois simplement en réalisant de grandes respirations.

    Des techniques de libération émotionnelle peuvent être utilisées afin de soulager certaines douleurs. Vous entendrez peut-être parler d’ostéopathie énergétique… Tant de techniques pouvant être utilisées par les ostéopathes afin de pouvoir s’adapter à chaque patient.

  • Les techniques crâniennes
  • Notre crâne n’est pas composé d’un seul os, il s’agit d’un ensemble de pièces osseuses ayant une mécanique bien particulière. Si on ne sent pas le mouvement de ces articulations comme au niveau du reste du corps, la liberté de ces différentes zones reste néanmoins essentielle. Les mouvements des os du crâne sont involontaires, ils suivent un rythme que l’on peut comparer à celui de la respiration, bien que ceux-ci soient différents.

    L’ostéopathe se place à la tête du patient ou encore une main sous son bassin afin de ressentir ces mouvements, très fins mais qui se transmettent à l’ensemble du corps. Ces zones sont d’autant plus importantes à travailler lorsque le patient a subi un traumatisme important comme un accident de voiture ou une chute marquante.

  • Les techniques viscérales
  • Des études scientifiques ont mis en évidence une mobilité propre à chaque organe. Tout comme les mouvements que l’ont peut ressentir au niveau du crâne, ceux-ci sont de très faible amplitude. Par ailleurs, les viscères étant en profondeur, on ne travaille pas directement sur les organes mais sur leurs moyens d’attaches.

    Ceci est intéressant pour comprendre le lien entre les douleurs viscérales et articulaires. En effet, les viscères sont enveloppés par des tissus qui les protègent, (comme des sacs) et ceux-ci s’attachent au niveau de la colonne vertébrale et du bassin. Cette explication imagée permet de comprendre pourquoi les ostéopathes travaillent au niveau de la sphère viscérale et pourquoi celle-ci peut être en lien avec d’autres douleurs.

Les jours suivants


Pendant 48 à 72h, le corps va se réadapter en réaction au traitement.

Pendant ce temps, de la fatigue et des impressions de courbatures peuvent se faire ressentir, même à distance des zones ayant été travaillées. La douleur pour laquelle vous avez consulté peut être également présente. Ceci n'a rien d'anormal, le corps a besoin de temps pour retrouver son équilibre.

Si cela dure plus de 3 jours, rappelez votre ostéopathe afin d'être conseillé.

Suite au traitement, pensez à vous reposer et à éviter des efforts trop importants les jours suivants (ports de charges, efforts inhabituels, activité sportive...).


Combien de séances?


Dans la plupart des cas, et si les signes sont apparus depuis peu de temps, une séance suffit et permet de soulager les douleurs.

Pour des douleurs installées depuis plusieurs mois ou plusieurs années, plusieurs séances peuvent être nécessaires afin d'être soulagé de façon durable.

Dans ce cas, un second rendez-vous sera fixé environ 3 semaines plus tard afin que le corps s'adapte au traitement et que vous en ressentiez les bienfaits. Il est intéressant de ne pas attendre trop longtemps afin de poursuivre le travail réalisé.

Suivant le motif de consultation, une troisième séance peut être nécessaire, mais ceci est peu fréquent. Celle ci se fera environ un mois plus tard.

Par la suite, on conseille au patient un suivi régulier une à deux fois par an.


Les tarifs


Adulte : 50 Euros

Moins de 18 ans : 45 Euros

Les consultations d'ostéopathie ne sont pas remboursées par la Sécurité sociale. Cependant, de plus en plus de mutuelles remboursent en partie ou totalement les séances.

N'hésitez pas à vous renseigner auprès de votre complémentaire santé. Une facture vous sera délivrée en fin de la consultation afin d'être remboursé.

Vous trouverez ci-dessous une liste des mutuelles remboursant l'ostéopathie établie par le Syndicat Français des Ostéopathes : http://www.osteopathe-syndicat.fr/patient-visiteur-osteopathe/mutuelles-osteopathie.html

Il est important de comprendre que les actes d’ostéopathie ne sont pas pris en charge par la Sécurité sociale, que le traitement soit effectué par un ostéopathe exclusif, un médecin ostéopathe ou un kinésithérapeute ostéopathe.



Florence Le Mer © 2014-2017, tous droits réservés